ResCom, pour des communautés résilientes et prospère


Ce projet est actif

Le projet Résilience Communautaire dans le secteur Agrosylvopastoral (ResCom) est mis en œuvre par le consortium SNV Organisation Néerlandaise de Développement (chef de file) et le Conseil Danois pour les réfugiés (DRC) appuyés par des partenaires locaux que sont AFDR et USCCPA. Le projet est financé par l’Ambassade du Royaume de Danemark,   à hauteur de 75 millions de DKK (soit environ 6,63 milliards de FCFA) pour une durée de 4,5 ans (juillet 2021-décembre 2025). Le projet intervient dans 12 communes avec pour objectif global de contribuer à développer et à renforcer la résilience communautaire au sein des ménages agropastoraux, y compris celle des personnes déplacées internes PDI, dans les régions de la Boucle du Mouhoun et du Nord.

Les régions du Nord et de la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso sont constituées par une population rurale jeune ; plus de 77% de la population a moins de 35 ans. Ces deux régions disposent pourtant d’un potentiel productif sur le plan agrosylvopastoral énorme. L’agriculture, l’élevage et l’exploitation des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) occupent près de 90 % de la population dont la majorité est composée de familles rurales.

Ces régions sont cependant confrontées à une détérioration significative de la situation de sécurité alimentaire. Cette situation est due aux effets du changements climatiques (poches de sécheresses et inondations) et accentuée par l’insécurité grandissante dans ces régions occasionnant des déplacements massifs des populations. La détérioration de la situation sécuritaire dans les deux régions limite l'accessibilité des terres agricoles, des zones de pâturage et des points d'eau aux troupeaux réduisant ainsi les mouvements de transhumance. Le ralentissement des activités économiques dans les centres urbains accueillant un nombre important de personnes déplacées internes PDI, ajouté à la maladie à COVID-19, affectent négativement l’accès aux marchés et aux revenus. Ces facteurs ont conduit à une augmentation de la vulnérabilité des ménages, et une dégradation de l'état nutritionnel, de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance.

Le projet se focalisera sur la satisfaction des besoins humanitaires immédiats des populations dans deux régions du Burkina Faso. Le projet vise donc à contribuer au développement et au renforcement de la résilience communautaire au sein des ménages agropastoraux, y compris celles des PDI.

Dans sa trajectoire de mise en œuvre, le projet ResCom vise à atteindre quatre effets spécifiques :

  • Accroitre la sécurité alimentaire et nutritionnelle des communautés et ménages cibles.
  • Reconstituer les moyens d’existence des populations résidentes et des PDI
  • Augmenter les revenus des populations par la promotion d’emplois ruraux et l'accès au marché
  • Renforcer la cohésion sociale des communautés cible

Objectifs et groupes cibles

Atteindre 38 000 ménages y compris les PDI

Mettre l’accent sur les femmes et les jeunes

Assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle d’au moins 11 400 ménages

Toucher 200 000 personnes dont 50% de femmes et 30% de jeunes,

Soutenir plus de 25 000 Personnes Déplacées Internes et 6000 familles d’accueil

Donors & Partners