Ce projet est actif

Mis en œuvre par SNV, Organisation Néerlandaise de Développement en consortium avec l’ONG World Waternet - WWN, le projet ECDD vise le renforcement des institutions impliquées dans la gestion de l’eau, de l’assainissement et de l’agriculture telles que les Agences de l’Eau (AE), les Comités Locaux de l’Eau (CLE), les communes et des organisations faîtières agricoles. Le Projet court sur une période de 4 ans à partir de décembre 2020 financé par l’Ambassade des Pays-Bas à hauteur de € 12.450.000.

Le Burkina Faso connait des difficultés de gestion des ressources en eaux pour la boisson et pour la production agropastorale. Selon les connaissances actuelles, ces ressources réellement utilisables et renouvelables sont estimées à 3,1 à 3,4 milliards de m³ d’eau de surface en année pluviométrique moyenne, contre moins de 2 milliards de m³ en année de sécheresse. En dépit des efforts consentis ces dernières années, l’inventaire national des ouvrages d’eau pour l’année 2017 montre que près de 34 % de la population en milieu rural n’a toujours pas accès à l’eau potable. Le taux d’accès national à l’assainissement de base était d’environ 48 % dans les zones urbaines et inférieur à 20% dans les zones rurales. Par ailleurs la production agricole constitue la principale activité des ménages en milieu rural ; cette production est  négativement impacté par les conditions climatiques changeantes, la diminution et l’appauvrissement des terres cultivables et récemment par les  défis sécuritaires et sanitaires rendant les ménages socialement et économiquement vulnérables.

ECDD, un objectif global pour de multiples impacts

L’objectif de ECDD est de contribuer à la résilience des populations dans les zones cibles par l’accroissement des moyens de subsistance et l’accès aux services de l’eau, hygiène et assainissement. La conservation des eaux et des sols, la gestion inclusive et durable des services d’approvisionnement en eau, l’assainissement en milieu rurale et la promotion d’une agriculture familiale résiliente et durable sont les principaux résultats visés par ECDD.

Le projet ECDD est mis en œuvre par un consortium composé de SNV et World Waternet -WWN. SNV en tant que chef de file du consortium est responsable de 2 composantes qui sont :

  • Améliorer l’accès équitable et durable à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement en milieu rural en appliquant l'approche Assainissement et hygiène durables pour tous (SSH4A) de la SNV..
  • Augmenter et diversifier   les stocks et les revenus agricoles des ménages ruraux.

 

L’appui du partenaire WWN sera porté sur :

  • L’amélioration de la gestion intégrée des ressources en eau par le renforcement des institutions intermédiaires responsables (Agences de l’Eau et Comités Locaux de l’Eau).
  • La régénération du sol et de la qualité et de la capacité de rétention de l’eau
  • L’amélioration de l’accès de base équitable et durable à l’eau potable dans les chefs-lieux de province et de région.

Le projet travaille à travers plusieurs partenaires qui assureront la mise en œuvre. Ils comprennent le Ministère de l’Eau et Assainissement et ses structures centrales et déconcentrées, les Communes d’intervention et les Organisations Faîtières.

ECDD, des choix stratégiques pour des résultats durables

Les approches et méthodes de mise en œuvre de ECDD sont fondés sur des principes de bonne gouvernance, d’inclusion sociale, de durabilité institutionnelle, environnementale et financière. Dans sa mise en œuvre pratique, le projet associe les différentes parties prenantes du niveau régional, intercommunal et local et fait des Comités Locaux de l’Eau-CLE, les collectivités territoriales, les organisations paysannes et locales les principaux acteurs du changement escompté. Il vise les ménages vivant en milieu rural et semi-urbain de la zone d’intervention et porte une attention particulière aux groupes vulnérables, aux femmes et aux jeunes. Le projet touchera 6 communes, 4 organisations faîtières agricoles et au total 17 CLE des cinq Agences de l’Eau de Cascades, Gourma, Liptako, Mouhoun et de Nakanbé. La sensibilité au conflit et le genre sont des aspects transversaux qui seront mis en œuvre pour la recherche des solutions contextuellement adaptées.

 

 

Plus d'information

Quoi de neuf?

Nos experts

Vogt Kees

Responsable de projet ECDD

Aminata Bara

WASH sector leader Burkina Faso

Harouna Badiel

Conseiller Agroeconomique

Donateurs & partenaires

Bibliothèque