Salon d’emploi et promotion de la culture entrepreneuriale des jeunes


Blog

La Netherlands Development Organisation (SNV) qui met en œuvre le Projet d'Appui au Développement Agricole pour la Nutrition et l’Entrepreneuriat (PADANE), financé par l'Ambassade du Royaume des Pays Bas, a participé au Salon d’emploi à Gitega, du 17 au 20 Août 2022, dans le but de connecter les jeunes agripreneurs aux entreprises et contribuer dans un cadre de concertation des intervenants dans la promotion de l’employabilité des jeunes.

PADANE vise l’amélioration des conditions de vie des ménages agricoles, femmes et jeunes et les acteurs de marché à travers l’augmentation des revenus, la création de l’emploi pour la jeunesse et les femmes, la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que la résilience au changement climatique.

En effet, la question de l'employabilité des jeunes est une préoccupation permanente des nations et organisations nationales, régionales, voire internationales. Cela se remarque à travers les politiques, programmes et stratégies élaborés et mis en œuvre par les différentes organisations et différents Etats.

Le Burundi, tout comme d'autres Etats, évolue dans un contexte où des organisations régionales ont élaboré des textes, des politiques, des programmes ainsi que des stratégies relatifs à l'emploi des jeunes La situation générale de l’emploi reste critique. On observe, depuis plusieurs années, une montée croissante du chômage et du sous-emploi qui touchent plus particulièrement les jeunes. Les tentatives d’initiatives entreprises en faveur des jeunes en vue d’absorber le nombre de chômeurs n'ont pas produit d'impact significatif. Les conditions d’entrée sur le marché du travail restent particulièrement difficiles pour les jeunes.

D’après une étude faite, en octobre 2021, par l’Appui au Développement Intégral et à la Solidarité sur les Collines (ADISCO), un des partenaires de PADANE, en collaboration avec le Réseau des organisations des Jeunes en Action pour la paix, la réconciliation et le développement (REJA), la moyenne nationale, en milieu rural est 44,8% de jeunes qui ont un emploi contre 55,2 % de jeunes qui n’en ont pas. En milieu urbain 34,6% de jeunes sont en emploi contre 65,4% de jeunes qui sont en chômage,. Le rapport ne manque pas de souligner l'insuffisance des statistiques fiables et actualisés sur l'emploi des jeunes.

Ainsi, SNV, à travers PADANE, utilise son modèle « Opportunities for Youth Employment » (OYE) afin d’améliorer les conditions de vie des jeunes et des femmes grâce à la création de l’emploi et /ou PMEs autour de ses chaines de valeur. L’organisation permet aux jeunes d’acquérir les compétences de base de la vie et travaille avec des partenaires locaux, des entreprises et des instituts de formation technique pour leur fournir une formation technique. Grâce à sa connaissance des marchés agricoles locaux, SNV met en relation les jeunes avec des opportunités d'emploi et d'affaires dans l’ agribusiness et continue à encadrer et à guider les participants pour garantir leur réussite. Dans ce cadre, SNV  a participé audit Salon organisé par le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi qui avait pour thème : « Un partenariat public-privé pour la promotion de l’emploi et la culture entrepreneuriale des jeunes, source du développement durable. »

A l’agenda, il y avait, d’une part, les expositions des produits et services ainsi que les témoignages des jeunes sur leurs défis et réussites, et d’autre part, les présentations des organisations qui accompagnent ces jeunes à savoir les institutions financières, les organisations gouvernementales ou non gouvernementales, les coopératives, les entreprises privées ainsi que toute autre institution œuvrant dans l’employabilité des jeunes/ et ou Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

Visite du premier vice-président, Prosper Banzombanza et du ministre de la fonction publique, du travail et de l’emploi d’alors, Thadée Ndikumana dans l'un des stands de PADANE

Jeunes agripreneurs dans le stand de PADANE avec leurs produits

« J’ai commencé avec 8 poules et maintenant j’en suis à 200 poules grâce auxquelles je produis du fumier organique. » témoignait Jean Marie Vianney Niyonzima, jeune agri preneur accompagné par PADANE. Suites aux formations qu’il a reçues via Burundi Business Incubator (BBIN) en compétences de base de la vie, compétences entrepreneuriales, compétences techniques, épargne et crédit model Village Community Banks (VICOBA), ce dernier a opté pour l'élevage de poules. Il a même cultivé un champ de maïs pour produire des concentrés pour ses poules. Ces formations lui ont ouvert les yeux car il a bien compris l'importance de l'entrepreneuriat d'autant plus qu'il avait terminé l'Institut Technique Agricole du Burundi (ITAB) et n'avait pas encore trouvé d'emplois. Il a d'abord été sélectionné par BBIN, puis il a suivi les formations ci-haut citées. Actuellement, il est en train d'appliquer les acquis. Il bénéficie de l'accompagnement de PADANE pour une meilleure réussite dans son travail.

Lors des présentations, le sujet récurrent était le manque d’accompagnement financier dans l’agribusiness. Cela étant dû au manque d’adéquates compétences pour entreprendre ou manque de garantie pour convaincre les institutions financières. La grandeur et l’importance du salon se faisait aussi sentir par les participants qui n’ont pas manqué de partager leurs expériences lors de cet événement : 

« Le salon m’a permis d’exposer et de vendre ma production d’amarante (semences d’amarante), mais en discutant avec les autres participants, j’ai appris les bonnes pratiques pour augmenter le rendement. » disait Nshimirimana Odile, une des jeunes agri preneurs, accompagnée par PADANE.

« Avant je produisais le tournesol pour en tirer de l’huile seulement, mais grâce au salon, j’ai appris qu’il y a d’autres produits supplémentaires que je peux tirer du tournesol comme de la farine. » ajoutait Ndayisenga Samuel, autre bénéficiaire de PADANE. Tout comme Jean Marie Vianney, Odile et Samuel ont suivi des formations de BBIN, dans le cadre de PADANE, qui leur ont permis de se lancer dans l’entrepreneuriat avec un coaching continu pour assurer la durabilité de leurs initiatives.  

Cet appui n’est pas passé inaperçu lors du Salon, surtout que le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi a primé un des groupements d’épargne et de crédit modèle VICOBA comme étant un des entrepreneurs avec de réalisations remarquables et prometteuses.

A la fin, 20 jeunes agripreneurs, bénéficiaires de PADANE, ont eu l’opportunité d’exposer leurs produits et nouer des contacts avec de potentiels clients et investisseurs. Ils sont retournés chez eux avec un sourire aux lèvres et remerciant PADANE de leur avoir donné l’occasion de participer au Salon car ils ont acquis des connaissances sur les bonnes pratiques à suivre dans l’entrepreneuriat. Ils ont aussi obtenu des contacts et des informations nécessaires sur les institutions financières ou autres qui pourront les appuyer dans leurs activités entrepreneuriales futures. En plus, ils ont vendu tous leurs produits exposés.