Le biodigesteur "Faso-Bio 15" introduit au Benin


News

Du lundi 29 octobre au jeudi 8 novembre 2018 à Kandi, 10 maçons et superviseurs venus de différents départements du Bénin ont été formés à la promotion et à la technique de construction de biodigesteurs domestiques, modèle Faso Bio-15 de volume 4m³.

Le Faso Bio-15  est un modèle à dome fixe, entièrement maçonné et est à fonctionnement continu ; il est relativement accessible pour les ménages ruraux.

Ce renforcement des capacités de l’équipe béninoise a été assuré par M. Jan Lam, Conseiller Senior à la SNV et chargé des biodigesteurs et Mlle Gwladys.W SANDWIDI, Responsable Technique au Programme National de Biodigesteurs du Burkina Faso.

Les clients avec leur installation de biodigesteur

Participants recevant leurs certificats

A la fin de la formation, deux biodigesteurs ont été construits.  El Hadj GOUNOU Mohamed, l’un des deux clients du village de Kadjèrè n’a pas pu contenir sa joie : « Je suis content de disposer de cet ouvrage qui me permettra de bénéficer de l’engrais organique pour mes activités champêtres ; ma femme fera aussi la cuisine avec des foyers modernes et sous l’éclairage de lampes à bi ogaz. Je vous en remercie beaucoup ».

Quant au second client El Hadj AMADOU Djibril, il est pressé de connecter  sa nouvelle latrine à son biodigesteur à sa latrine tout comme M. GOUNOU Mohamed qui ont tous deux accepté au moment de la construction du biodigesteur que l’on prévoit un tuyau pour un éventuel rattachement d’une latrine.  Ces latrines seront construites par le projet ATPC de l’UNICEF, actuellement en cours de mise en œuvre dans la localité de Kadjèrè.

Pour le représentant de la SNV/Bénin, la formation trouve sa pertinence et sa nécessité en prélude à la mise en œuvre de la convention de partenariat signée entre SNV et ABERME afin de garantir le respect des normes de qualité, le bon fonctionnement et le suivi des 100 biodigesteurs domestiques à construire. C’est d’ailleurs ce que confirme M. Arsène ASSOGBA l’un des apprenants de l’ONG Jardin des Oliviers, structure d’intermédiation sociale chargée de la promotion des biodigesteurs : « Cette formation a été très bénéfique pour moi parce qu’elle m’a permis de déceler les erreurs que je faisais et me donne plus de capacités et d’assurance pour construire des biodigesteurs respectant les normes de qualité ».

A la cérémonie de clôture de la formation, tous les apprenants ont reçu leur attestation de participation à la formation des maçons technico-commerciaux. Le représentant de la Direction Générale des Ressources Energétiques du Bénin, point focal de l’Alliance mise en place par différents pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre pour un développement harmonieux de la technologie du biodigesteur, a dit sa satisfaction de voir s’opérationnaliser les objectifs de l’Alliance.

Le représentant de l’Agence Béninoise pour l’Electrification Rurale et la Maîtrise de l’Energie (ABERME) s’est réjoui des connaissances acquises par les participants ; il a émis le vœu que tous les biodigesteurs à construire répondent aux normes de construction à l’image des deux sites didactiques et que les différents clients veillent à leur fonctionnement continue. Quant au Directeur exécutif de l’ONG-ALAFIA, il a rassuré la SNV et les autres partenaires des efforts que les structures d’accompagnement déploieront pour l’appropriation de la technologie et la mobilisation des clients.

Le Responsable du secteur des Energies Renouvelables de la SNV/Bénin, dans son mot de clôture, a dit sa satisfaction pour ce partenariat entre le Bénin  et le Programme National de Biodigesteurs du Burkina-Faso (PNB-BF). Il a souhaité un engagement continu de chacun des acteurs et surtout  des gouvernants pour assurer les conditions favorables non seulement à la construction des 100 biodigesteurs, mais surtout au développement d’un Programme National de Biodigesteurs au Bénin à l’instar de beaucoup d’autres pays.

Edouard Fagnon

Expert en énergie