Mobilité transfrontalière pastorale apaisée et stabilité sociale au Sahel (MOPSS)


Ce projet est actif

Le programme « Mobilité transfrontalière pastorale apaisée et stabilité sociale au Sahel » (MOPSS) est mis en œuvre par SNV, RBM, APESS, ROPPA, Hub Rural et CARE et financé par l’Agence Suédoise de de coopération Internationale au Développement ASDI. La bonne collaboration et l’interrelation entre les acteurs crée un contexte favorable à la mise en place d’une démarche innovante. MOPSS intervient dans les trois espaces transfrontaliers Liptako Gourma, WAPO et Kénédougou. Il soutient la vision d’une approche régionale intégrée pour le développement du sous-secteur de l’élevage pastoral, d’une transhumance apaisée et des filières transnationales mieux structurées qui génèrent des bénéfices partagés pour les acteurs et actrices du monde rural.

Dans les zones arides et semi-arides, l’élevage pastoral est l'activité productive la plus importante soutenant les moyens d’existence de plusieurs dizaines de millions de personnes. Sous l’effet de la croissance démographique et de la faible amélioration de la productivité agricole, l’expansion des terres agricoles s’effectue au détriment des espaces pastoraux et des couloirs de mobilité et favorisée par la non-application des politiques et règlementations régionales et nationales. Ces zones sont aussi particulièrement touchées par un niveau élevé d’insécurité et de violence, par l’existence de bandes armées et la présence de groupes terroristes. Les femmes et les jeunes sont particulièrement vulnérables à ces risques d’insécurité et d’extrémisme violent.

C’est dans ce contexte que MOPSS intervient avec l’objectif de contribuer au renforcement de la résilience des populations agropastorales et à la stabilité sociale au Sahel, à travers la prévention, l’atténuation et la gestion des conflits. Il œuvre à renforcer la gouvernance organisationnelle des organisations de producteurs régionales (OPR), à rendre l’environnement politique et juridique plus favorable aux spécificités du pastoralisme et à soutenir la viabilité économique et sociale du pastoralisme.

La sensibilité au conflit, une approche toute particulière au MOPSS…

MOPSS fait de la sensibilité au conflit, un aspect transversal. En œuvrant pour la mise en place d’un dialogue inclusif, il ambitionne tenir compte des préoccupations des différents groupes d’intérêts (éleveurs/agriculteurs, hommes/femmes/jeunes, pays sahéliens/pays côtiers) dans le cadre de la sécurisation de la mobilité pastorale. Les membres du consortium unissent leurs stratégies et leurs expertises pour influencer le cadre politique et juridique et soutenir la viabilité économique et sociale du pastoralisme. Cela, afin que le pastoralisme loin d’être un facteur d’insécurité, devienne une source de stabilité sociale.

Une attention spécifique pour les jeunes et les femmes

Les femmes et les jeunes sont très actifs dans le domaine du pastoralisme avec mais butent souvent à de faibles rendements. Dans sa stratégie d’intervention, MOPSS accorde une attention particulière à l’inclusion, au leadership et aux préoccupations économiques et sociales des femmes et des jeunes avec pour objectif de toucher au moins 30% de jeunes et 40% de femmes.

Donors & Partners

Library

Our experts

Amadi Coulibaly

Sector Leader - Agriculture